Opinion

Pour un Noël durable et éthique en famille

JULIEN VIDAL, photo par Manuel Vitali / Direction de la Communication
Rédigé par

Julien Vidal

Après avoir travaillé dans la solidarité internationale, Julien Vidal a lancé le mouvement Ça commence par moi (cacommenceparmoi.org) pour s’attaquer, en France, directement aux causes des dérèglements des éco-systèmes.

Vous aussi, vous en avez marre des conversations stériles sur l’écologie ?

Les fêtes approchent et pour nombre d'entre nous, arriver à conjuguer l'envie de faire plaisir à ses proches tout en réduisant son empreinte environnementale est une préoccupation majeure ! Car oui, les enjeux écologiques sont une priorité pour la plupart d'entre nous. Et si on aurait pu redouter que la crise sanitaire balaie cet enjeu primordial à la faveur de problèmes plus immédiats, il s’avère qu’il n’en est rien. C’est en tout cas ce que nous dit un sondage récent, dont il ressort que les Français.es classent la lutte contre le réchauffement climatique tout en haut de leurs priorités pour les 10 prochaines années avec 24%, loin devant la santé (14%) et la sécurité (12%).

Pour autant, tout n’est pas gagné ! Ce n’est pas parce que de plus en plus de nos compatriotes s’intéressent aux dangers climatiques que le travail de sensibilisation ne doit pas être poursuivi. Et c’est d’ailleurs sans doute à Noël, de retour en famille, que les prochaines conversations sur le sujet resurgiront, entre la dinde de Noël et la bûche glacée…

Et quand vous repensez aux précédentes rencontres familiales et à toutes ces conversations malheureusement trop souvent stériles, vous vous dites sûrement : « on ne m’aura pas cette fois » ! Déterminé.e comme jamais, vous êtes sans doute déjà en train d'affuter vos armes en préparation des joutes verbales avec votre oncle climato-sceptique.

Et si ce n'était pas la bonne stratégie ? Et si cette année, le temps était de laisser derrière vous les débats sans fin pour plutôt proposer des actions concrètes et positives à toute la famille ? Car en réalité, les fêtes de fin d'année sont une formidable opportunité de faire vivre à ses proches des expériences irréversibles d’écocitoyenneté. Presque parfois même à leur insu : déco DIY, cadeaux d'occasion ou pour régénérer le Vivant, actions solidaires, recettes végétariennes ou véganes, etc., après la surconsommation docile subie, place à l'expérimentation fertile libératrice. C’est ça le vrai esprit de Noël !

Faire du mois de décembre un mois créatif et solidaire

Voici donc quelques perches que vous pouvez tendre à votre famille selon leur profil. Sans attendre le réveillon, pourquoi ne pas mettre les membres de votre foyer à contribution en lançant un calendrier de l'Avent inversé ? Si vous ne connaissez pas le principe, il s’agit, dès le 1er décembre, de mettre chaque jour dans une boîte un objet en bon état dont vous ne vous servez plus. C’est gagnant/gagnant, car ce procédé vous donne la possibilité de faire le vide chez vous tout en faisant le bonheur de ceux qui sont dans le besoin. Une fois remplie (après le 24 décembre), vous pourrez apporter la boȋte à une association de solidarité à côté de chez vous pour que les bénévoles puissent redistribuer vos biens à des personnes avec qui ils échangent tout au long de l’année.

Si vous n’avez pas d’organismes solidaires dans votre quartier, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté de Facebook en recherchant le groupe « Boîtes de Noël » à côté de chez vous. L’idée est proche de celle du calendrier inversé : prenez une boîte à chaussures et remplissez-la avec des petites attentions (un produit chaud, un produit bon, un produit de beauté, un loisir et un mot réconfortant) et la boîte sera remise à une personne en difficulté par une structure à impact social présente sur votre territoire. Une action loin d’être négligeable, quand on sait que la France a vu le nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté passer la barre des 10 millions ces derniers mois, avec le 2nd confinement.

Et puis avec les enfants (mais ça marche aussi avec les plus grands), faites preuve de créativité en leur proposant de fabriquer un sapin de Noël, plutôt que d’aller en acheter un qui terminera quelques semaines plus tard à la poubelle. Place au sapin fait maison qui devient une excellente occasion de passer un bon moment créatif en famille. Sapin en pyramide de livres, guirlandes collées au mur, assemblage de planches de palette ou de bois flotté, etc. Une myriade de tutoriels existent sur Internet pour vous donner des idées avant de créer votre propre chef d’œuvre.

Le jour J : on sort le grand jeu

On le sait, les fêtes de fin d’année sont une occasion en or saisie par les grandes marques pour faire sonner les sirènes de la mode et ainsi nous pousser à refaire notre garde-robe pour le soir du réveillon ! Et pourtant, l’industrie textile est l’une des plus polluantes de la planète. Alors pourquoi continuer à creuser notre dette écologique en achetant une nouvelle tenue qui ne sera peut-être portée qu’une seule fois ? À la place, proposez à votre entourage d’organiser une penderie partagée le matin de la veille de Noël. En mettant sur un portant dans le salon des vêtements que vous ne mettez plus, vous ferez des heureux et des heureuses tout en redonnant une seconde vie à des habits que vous ne portiez plus. Pour aller plus loin, vous pouvez même mettre chaque pièce à la vente pour quelques euros et utiliser les fonds récoltés pour soutenir le Père Noël vert du Secours Populaire.

Toujours dans les préparatifs et sans pour autant révolutionner le repas de fête dont les habitudes sont en général bien ancrées, n’hésitez pas à vous occuper des courses pour libérer du temps à ceux et celles qui vous accueillent. C’est l’occasion parfaite pour acheter de délicieux produits bio et de saison afin de préparer le repas sous le signe de la qualité et du soutien aux producteur.ice.s locaux.les ! Si vous sentez que vous avez les coudées franches, vous pouvez même apporter un plat végétarien ou végan préparé au préalable pour faire découvrir de nouvelles saveurs à votre entourage pour l’apéritif !

Enfin, il est temps de remercier votre grand-mère pour son habitude de conserver ses chiffons depuis des décennies ! Vous allez pouvoir lui parler de la technique japonaise zéro déchet du Furoshiki, qui consiste à emballer vos cadeaux avec des tissus que vous pourrez utiliser à l'infini. Pour aller jusqu’au bout de la démarche, le matin de Noël, distribution de cadeaux écoresponsables pour tout le monde ! Que ce soit en optant pour des options made in France ou des solutions d'occasion, l'idée est d'appliquer la stratégie du « moins mais mieux ». Vous pouvez même limiter la quantité de cadeaux à un seul par personne, en procédant dès à présent à un tirage au sort familial pour qu'un autre membre de la famille au hasard se charge de vous trouver l'objet ou l'attention qui fera vraiment mouche, plutôt que de recevoir plusieurs présents pas à votre goût.

La générosité et la durabilité pour toutes et tous !

Le contexte est plus que particulier cette année. Si le pic de la 2nde vague de l’épidémie semble derrière nous, la vigilance reste de mise, même pendant les fêtes. Dès lors, et pour de nombreuses raisons valables, certaines et certains d’entre-nous devrons (ou préférerons) ne pas rejoindre leur famille pour éviter de prendre des risques. Mais ce n’est pas parce qu’on ne sera pas avec ses proches qu’on ne peut pas passer un Noël solidaire et écologique.

Même à distance, il existe de nombreuses opportunités de placer les derniers jours de l’année sous le signe du respect de la planète et de l’entraide. Bien sûr, même si vous plantez des arbres quotidiennement en utilisant le moteur de recherche Ecosia, vous avez ponctuellement l’occasion d’offrir des arbres à vos proches. C’est ce que propose le moteur de recherche allemand à travers un pop-store lancé spécialement pour l’occasion. Un certificat vous sera envoyé pour pouvoir glisser une enveloppe sous le sapin et offrir à vos proches une attention touchante et engagée au lieu d’un objet impersonnel dont ils.elles n’ont pas besoin.

Pour continuer sur cette lancée, et sans même sortir votre porte-monnaie, vous pouvez également faire preuve d’altruisme grâce à l’initiative culturelle « Aux oubliées ». Lancé il y a un an en Espagne par Maria Rufilanchas, ce projet féministe, poétique et solidaire lancée en Espagne, a connu un succès fou dès sa première édition, qui a permis de collecter près de huit cents livres dédicacés en seulement quatre semaines pour les femmes incarcérées. Trois prisons plus tard et plus de trois mille livres distribués, cette initiative souhaite se répandre partout en Espagne et plus largement dans le reste de l’Europe, dont la France… Il ne vous reste plus qu’à choisir un livre de votre bibliothèque que vous affectionnez tout particulièrement, à le personnaliser avec un mot et à le confier à votre facteur.ice pour qu’il puisse avoir une nouvelle vie !

Car après tout, que ces fêtes de Noël soient différentes des précédentes n’est peut-être pas une si mauvaise chose. Plutôt que de regretter ce qui n’est plus, profitons-en plutôt pour saisir cette opportunité afin de revenir au plus proche de l’esprit de Noël trop souvent galvaudé ces dernières années : se connecter à d’autres et contempler la beauté de la nature qui change. Un changement bienvenu pour la Planète et pour tous les êtres humains.



Installez Ecosia gratuitement et plantez votre premier arbre Ajouter Ecosia à x