Les sols, les fondements d’un climat sain

.

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des sols ! Mais chez Ecosia, les sols sont notre préoccupation tout au long de l’année. La déforestation, l’utilisation de fertilisants chimiques et de l’agriculture industrielle ont détérioré 33% des sols de notre planète. Pourquoi est-ce si préoccupant ?

  • Les sols contiennent trois fois plus de carbone que l’atmosphère
  • Les sols pourraient fournir de la nourriture aux quelque 462 millions de personnes sous-alimentées
  • 95 % de notre nourriture proviennent des sols

Chez Ecosia, nous ne nous lassons pas de répéter que le sol est le fondement de toute chose :

  • Nous plantons des arbres sur le flanc des montagnes, par exemple en Espagne, afin de protéger les sols fertiles des pluies diluviennes
  • Dans chacun de nos projets de reforestation, nous portons une grande attention à planter des forêts composées d’une grande diversité d’espèces. À l’inverse, les monocultures sont particulièrement néfastes pour les sols. C’est ainsi qu’en Indonésie, les plantations d’huile de palme sont à l’origine de la déforestation.
  • Nous essayons de sensibiliser le plus grand nombre par nos projets qui se situent dans des environnements dégradés afin d’éveiller les consciences et ainsi protéger les derniers joyaux comme la forêt amazonienne.

ES_Intro_headerLes arbres permettent à la fois de régénérer les sols appauvris et de les protéger contre d’autres dommages

Notre sol abrite deux tiers des espèces de la planète. Oui, vous avez bien lu ! Il y a davantage de créatures qui vivent en dessous que d’humains qui marchent au-dessus. Si nous perdons nos sols, nous perdrons des écosystèmes, essentiels au maintien de la vie sur terre.

La régénération d’un sol infertile peut nécessiter plus de 1 000 ans et la restauration des terres arides n'est pas une tâche facile. Nous l’avons constaté au Burkina Faso, où des zones, autrefois productives, sont devenues désertiques. Afin de reverdir ces déserts, les communautés locales creusent des lits de semences, qui retiennent l'eau. Les sols européens deviennent, eux aussi, de plus en plus secs. De l’Espagne à l’Éthiopie, partout où nous sommes allés, nous avons vu des paysages desséchés, sans couleur.

Les arbres sont essentiels pour empêcher le sol de se dessécher et notre système de production agricole doit assumer ses responsabilités. Comme le dit le Jane Goodall Institute, avec lequel nous travaillons en Ouganda, la protection des forêts ne doit pas être le grand oublié de la réflexion sur le changement climatique.

En d’autres termes, nous devons commencer à nous préoccuper de nos sols en nous tournant vers une agriculture régénérative et en reboisant notre planète. Partagez cet article si vous êtes d’accord !