Comment l'agriculture régénératrice endigue le changement climatique

Notre système alimentaire est déficient.

L'agriculture industrielle est à présent la première cause de déforestation. Elle érode les sols, pousse les animaux sauvages, les insectes et les plantes vers l'extinction, et génère 30 % des gaz à effet de serre émis dans le monde.

De plus, entre 50 et 70 % du carbone initialement séquestré dans les sols de la planète a été relâché à cause de l'agriculture industrielle.

La raison ? Les pratiques actuelles sont optimisées pour produire un seul type de culture de la manière la plus intensive possible. Pour libérer de l'espace et produire toujours plus, le sol est constamment labouré et gavé d'engrais, ce qui anéantit le couvert végétal. La terre n'est donc plus protégée de la pluie, du vent et de la chaleur.

Mais l'agriculture régénératrice pourrait tout changer.

Si elle est bien faite, la culture peut enrichir le sol et le régénérer, car elle restaure sa teneur en carbone, ce qui améliore la santé des plantes, la sécurité de l'eau, la valeur nutritive des cultures et le rendement général. Et c'est l'objectif principal de l'agriculture régénératrice.

Qu'est-ce que l'agriculture régénératrice ?

Chaque sol renfermant un écosystème unique avec ses particularités propres, il n'existe pas de solution prédéfinie en termes d'agriculture régénératrice. Celle-ci fonctionne plutôt selon des principes généraux, qui visent à éviter au maximum la perturbation des sols et à les couvrir tout au long de l'année.

En général, trois principes de base gouvernent l'approche régénératrice de l'agriculture :

  • Ne pas labourer excessivement ;
  • Toujours avoir un ensemble divers de plantes sur l'exploitation, plutôt que des rangs plantés en monoculture ;
  • Couvrir le sol tout au long de l'année grâce à des plantes, des cultures ou des arbres.

Si de plus de plus d'agriculteurs aimeraient passer à l'agriculture régénératrice pour protéger leurs sols et maintenir leurs revenus, ils ne peuvent entreprendre ce changement seuls au sein d'un système alimentaire industriel soutenu financièrement et politiquement aux quatre coins du globe.

Les petits cultivateurs des pays du Sud sont les grands perdants du système agricole actuel, qui est dégénératif. Faire de l'agriculture régénératrice une réalité, c'est aussi une question de justice climatique.

Comment Ecosia soutient l'agriculture régénératrice

Chez Ecosia, nos projets de plantation d'arbres se concentrent énormément sur les pratiques régénératrices. Associée à la reforestation, l'agriculture régénératrice pourrait même re-capturer la plupart des émissions de CO2 présentes dans l'air.

Cette année, nous avons lancé la seconde édition de notre concours de financement pour les agriculteurs européens. L'objectif est de soutenir les personnes qui souhaitent passer à l'agriculture régénératrice ou même entamer un projet dans cet esprit. Par ce biais, nous espérons encourager et soutenir le passage à des pratiques d'agriculture régénératrice en Europe.

Pour savoir comment postuler, rendez-vous ici. N'hésitez pas à faire passer l'info aux personnes qui pourraient être intéressées.

Mais pour être tout à fait honnêtes, ces initiatives ne suffisent pas. Pour qu'un changement systémique et durable se produise dans notre système alimentaire, nous devons tous agir.

L'endroit où vous achetez vos aliments, la quantité de déchets que vous produisez, la façon dont vous votez pour influencer les décisions : tous ces éléments jouent un rôle important pour changer le système.

Regardez notre vidéo pour comprendre comment l'agriculture régénératrice peut ralentir le changement climatique et savoir ce que vous pouvez faire pour encourager ces pratiques.

Un grand merci à Ackerpulco, Finck Photography et à Benedikt Bösel de nous avoir offert leurs vidéos.

Photo d'en-tête par Foodorama pour PUR Projet.



Installez Ecosia gratuitement et plantez votre premier arbre Ajouter Ecosia à x