Comment une conversation a déclenché une révolution silencieuse

Cet article s’inspire d’un documentaire disponible sur la chaîne YouTube d’Ecosia. Regardez nos vidéos et n’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne pour recevoir les notifications des dernières vidéos d’Ecosia.

Le changement durable, dit-on, naît sous forme d’idées. Piet Abik a imaginé un avenir meilleur pour sa communauté, la tribu Dayak de Bornéo, et il s'est donné pour objectif de tout mettre en œuvre pour le concrétiser.

L'industrie de l'huile de palme a déboisé 25 % des forêts tropicales en Indonésie. Piet avait besoin de comprendre comment cela avait pu se produire.

Après des études en sciences de l'environnement en Australie, Piet a voyagé à travers son pays. Il a observé de près ce qui avait conduit les agriculteurs à céder leurs terres fertiles à des sociétés productrices d'huile de palme.

Une fois que Piet a compris que ces agriculteurs dépendaient de l'industrie de l'huile de palme pour survivre, il a réalisé que le boycott de l'huile de palme n'était pas une solution. Il a également compris qu'il ne serait pas en mesure de changer à lui seul les structures globales qui sous-tendent la destruction de la forêt.

Il a donc commencé par quelque chose de très simple : il a commencé par discuter avec les agriculteurs de sa collectivité.

Piet a fait le tour de sa ville natale à Bornéo pour expliquer aux agriculteurs le lien qu'il avait observé entre la demande mondiale d'huile de palme et les communautés rurales pauvres.

Il leur a expliqué comment ils étaient piégés dans un cercle vicieux.

L’industrie de l’huile de palme nuit à l’environnement car elle transforme en monoculture les terres des agriculteurs et les forêts voisines. Les monocultures privent le sol de son eau et de ses minéraux, le rendant à terme stérile.

Une fois les terres devenues stériles, les grosses entreprises productrices d’huile de palme rendent aux agriculteurs leurs terres, désormais inutilisables, emportant avec elles les emplois très lucratifs qu’elles leur avaient promis au départ, telles que la récolte des fruits de l’huile de palme tous les mois et leur livraison aux usines voisines.

Pour éviter une telle situation, Piet a dû aider les agriculteurs à trouver un moyen de ne pas dépendre des plantations de palmiers à huile. Il les a accompagnés à opérer ce changement, étape par étape, pour les libérer de leur dépendance.


« Que faire à la place ? », a demandé Piet aux agriculteurs. Planter des arbres. Diversifier les cultures. Trouver d'autres moyens de gagner sa vie.

Ces premières conversations avec une vingtaine d’agriculteurs se sont lentement transformées en un vaste mouvement. Quand ils ont commencé à planter des arbres au lieu de céder leurs terres, les agriculteurs ont vu leurs terres redevenir luxuriantes, leurs sols produire à nouveau des cultures saines :


Lorsque les agriculteurs voisins ont constaté le changement, ils voulaient, à leur tour, planter des arbres.

À ce jour, ce sont près de 2 000 agriculteurs qui suivent les pas de Piet, créant ainsi un lent mais durable changement, aussi bien pour eux-mêmes que pour la nature.

Découvrez l’histoire de Piet et laissez-vous inspirer par son parcours en devenant un militant pour le climat. Regardez autour de vous et demandez-vous : que puis-je faire à l’échelle de ma communauté pour m’attaquer à un problème qui me dérange ?

Vos recherches sur Ecosia financent les arbres qui changent la vie de la communauté de Piet Abik. Si vous ne l’avez pas encore fait, téléchargez l’application Ecosia sur votre téléphone et participez à un changement durable en Indonésie, une recherche à la fois.



Installez Ecosia gratuitement et plantez votre premier arbre Ajouter Ecosia à x