Que pensent les communautés du programme de plantation d’arbres d’Ecosia ?

.

C’est ce que nous avons voulu découvrir et la raison pour laquelle nos partenaires de WeForest et OZG ont interviewé des membres des communautés de Lilengo et de Béléhédé, deux villages entourés par les arbres plantés dans le cadre du programme mis en œuvre par Ecosia.

En attendant toutes les données recueillies par nos partenaires au cours des derniers mois*, notamment des cartes, des données socio-économiques et des vidéos, voici un petit aperçu d’une interview réalisée auprès de vingt hommes et femmes de la région.

Des attentes communes

Les 20 participants de l’interview ont exprimé leur désir et leur volonté de participer au projet. Leur principale motivation était la multiplicité des bénéfices qu’ils espéraient tirer du programme, notamment :

  • L’obtention de fourrage pour les animaux
  • La construction de toits et de portes grâce aux plantes
  • L'apport de revenus générés par la collecte des semences
  • Un gain de temps permettant de s’investir dans d’autres activités

Principales différences

Pour ce qui est des activités dans lesquelles s’engagent les hommes et les femmes, il existe quelques différences fondamentales.

Si les hommes s’engagent principalement dans l’élevage et cultivent un peu la terre, les activités des femmes sont quant à elles bien plus variées. Celles-ci cultivent également la terre mais se chargent en plus de vendre des produits comme le lait, les semences, le savon, et les objets fabriqués à la main (par exemple des balais et des tapis) au marché local.

La suite est pour bientôt chers Ecosiens, nous reviendrons vers vous très bientôt !

Bien à vous,
Votre équipe Ecosia

*Nos partenaires sur le terrain attendent généralement d’avoir recueilli une quantité suffisante de données pour parcourir les longues distances leur permettant d’accéder à internet et d’envoyer cette information à l’équipe Ecosia.

P.S. : les crédits pour les magnifiques portraits de notre collage photo vont à Beeldkas/OZG