Lilengo 3 ans après. Planter des arbres peut aider tout un village

.

Le mot « Lilengo » signifie « sol incultivable ». C’est un nom qui ne sied plus tout à fait au village burkinabé après l’amélioration des conditions environnementales et sociales que la plantation d’arbres y a apporté.

Ceci est la ville de Lilengo au Burkina Faso il y a 3 ans:

ecosia-bukrina-desert

Et voilà à ce quoi il ressemble aujourd’hui, après que nos partenaires d’OZG ont lancé le programme de plantation d’arbres désormais soutenu et développé à plus grande échelle par Ecosia:

ecosia-burkina-reforestation

Lilengo est une excellente illustration de la façon dont les communautés les plus démunies du Burkina Faso peuvent bénéficier de vos recherches en ligne.

L’amélioration des conditions environnementales et sociales que ce programme a apporté à Lilengo est la principale raison qui a poussé Ecosia à commencer à le soutenir à la fin de l’année 2014.

Il y a trois ans, Lilengo était une terre nue, la nourriture y était rare et un seul enfant était parvenu à entrer dans le secondaire.

Aujourd’hui, les forêts luxuriantes qui se développent autour de Lilengo ont redonné vie au village.Davantage de filles et de garçons suivent un enseignement secondaire, les femmes ont accès à l’emploi et il y a plus de nourriture pour les habitants et leur bétail.

Ecosia-ecole-burkina

Ecosia s’attèle maintenant à planter des arbres dans les villages voisins de Baliata et d’Ariel, avec l’espoir d’obtenir le même succès qu’à Lilengo.

Le taux d’alphabétisation est particulièrement faible à Ariel, c’est donc précisément sur cet aspect que l’équipe Ecosia espère observer de profonds changements.