Reboiser les monts Usambara

.

Grâce à vos recherches, des millions d’arbres sont actuellement plantés au Burkina Faso, au Pérou, à Madagascar et en Indonésie. À partir d’aujourd’hui, vos arbres seront plantés aussi en Tanzanie ! Le projet que nous avons tout juste commencé à soutenir concerne l’une des 36 zones critiques de biodiversité que compte notre planète. Au cours des neuf prochains mois, nous allons planter 3 millions d’arbres dans la chaîne de montagnes Usambara en Tanzanie.

La chaîne montagneuse Usambara, située au nord-est de la Tanzanie, est l’une des régions les plus sauvages et les plus belles qu’il nous ait été donné de voir.

Près d’un tiers des espèces animales qui y vivent sont uniques au monde.

Tanzania-1

Lorsque nous avons visité la chaîne de montagnes au mois d’avril pendant la saison des pluies, la plupart de ses flancs étaient devenus d’un vert luxuriant et éclatant. Mais pas tous. Nous trouvions en effet, à quelques kilomètres d’intervalle entre eux, des pics nus et dépourvus d’arbres : certaines forêts anciennes des montagnes avaient été abattues. D’autres pics étaient quant à eux recouverts de souches d’arbres sombres, signe d’un incendie récent.

Trois mois avant notre première visite, nous avions reçu un mail de la part de Yassin Madiwa, directeur de l’ONG environnementale Friends of the Usambara Society. Il nous a parlé de son projet de reforestation à but non lucratif. À l’époque, celui-ci nous avait presque semblé trop beau – trop ambitieux – pour être vrai.

Pourtant, lorsque nous avons visité les pépinières et les sites de plantation, non seulement nous avons été rassurés quant à la fiabilité de ce programme et au professionnalisme des personnes impliquées, mais nous avons également pris conscience du fait que nous faisions désormais partie d’une aventure réellement exceptionnelle.

Tanzania-2

Outre la restauration de la forêt naturelle tanzanienne (qui se concentre sur les flancs des montagnes afin de prévenir l’érosion), ce projet a des vertus pédagogiques : une partie des pépinières sont gérées par des écoles primaires et secondaires. Pendant quelques heures par semaine, les élèves sont sensibilisés à la protection de l’environnement en prenant soin des jeunes plants, qu’ils peuvent à terme ramener chez eux dans leurs fermes. Regarder les jeunes plants devenir adultes et constater les bienfaits de ces arbres pour leurs familles est une leçon qui restera à jamais gravée dans leur mémoire.

Tanzania-3

Les villages locaux jouent un rôle tout aussi remarquable. Non seulement ils choisissent les nouveaux sites de plantation au sein et autour de leurs villages, mais ils s’occupent aussi souvent eux-mêmes des jeunes pousses.

Lorsqu’ils ont besoin de bois de chauffage pour leurs poêles, les habitants des villages préfèrent généralement utiliser les branches des arbres de leurs exploitations plutôt que de s’aventurer jusque dans la forêt tropicale. Les agriculteurs de subsistance que nous avons rencontrés comprenaient mieux que la plupart d’entre nous le véritable prix de la déforestation – un prix ayant pour monnaie la température de l’air, la régularité des précipitations et la fertilité du sol.

Tanzania-4

Les villages et les écoles ne sont pas les seuls catalyseurs du développement durable. La réserve naturelle Magamba que soutient le gouvernement et l’industrie écotouristique locale y participent également. Toutes ces initiatives s’imbriquent parfaitement aujourd’hui, comme les pièces d’un puzzle. Ensemble, elles garantissent le succès du programme à long terme.

Avant de rentrer à Berlin après avoir passé une semaine dans les monts Usambara, nous avons demandé à Yassin s’il voulait vous transmettre un message. Il savait exactement quoi dire :

Nous sommes extrêmement fiers d’accueillir Friends of the Usambara Society au sein de notre famille de planteurs d’arbres. Et nous sommes sincèrement et profondément reconnaissants envers tous les utilisateurs d’Ecosia, sans lesquels cette aventure serait restée à l’état de rêve. C’est grâce à vous qu’elle a pu voir le jour.