Protéger les rivières du Kenya grâce aux arbres

Lorsque nous sommes partis rendre visite à vos arbres au Kenya, nous nous sommes rendu compte que protéger les forêts permet aux rivières de continuer à couler, préservant ainsi pour des millions de personnes sur le continent africain l’accès à une eau salubre. Ensemble, avec The Green Belt Movement, nous plantons des arbres autour des « châteaux d’eau », des montagnes qui recueillent l’eau de pluie qui se déverse dans les rivières qui coulent du Kenya en Égypte.

Sans les arbres, les eaux de pluie s’écouleraient trop rapidement, érodant le sol fertile et créant des ruisseaux de boue qui contaminent les sources d’eau dont dépendent de nombreuses communautés. Les arbres assurent une meilleure absorption de l’eau de pluie par le sol et lui permettent d’être filtrées par les couches de sol plus profondes. Le résultat ? Des cours d’eau limpides pour boire, cuisiner et se laver. Et tout commence par un petit arbre et une recherche.

Le Green Belt Movement a été fondé en 1977 par Wangari Maathai, une militante écologiste de renom qui a reçu le Prix Nobel de la paix pour ses efforts de reforestation. C’est une pionnière qui a compris que les femmes avaient besoin de la forêt pour survivre. Elle est aujourd’hui considérée comme une héroïne par les paysans que nous avons rencontrés. Au Kenya, nous voulons poursuivre son héritage en agrandissant les pépinières qu’elle a créées. Jusqu’à présent, nous avons planté 800 000 arbres dans des « zones tampons » autour des bassins-versants de Cherangany, du mont Elgon et du complexe de la forêt de Mau. Merci à vous les utilisateurs d’Ecosia, continuez de faire vos recherches pour que nous continuions à changer des vies au Kenya !



Installez Ecosia gratuitement et plantez votre premier arbre Ajouter Ecosia à x