Ne nous arrêtons pas en si bon chemin !

.

Plus de 700 000 arbres ont été plantés depuis le lancement en août dernier de notre nouvelle version d’Ecosia. Ce résultat est pour le moins spectaculaire, quand on sait que cela fait à peine un an que les Écosiens ont commencé à faire leurs recherches et leurs courses sur le web.

Ecosia publie déjà les reçus des dons effectués tous les mois. Par ailleurs, The Nature Conservancy est tellement enthousiasmé par ce projet qu’il lui a consacré un article. Mille mots ne valent pas une image cependant, il est donc temps de montrer au monde ces superbes plantations d’arbres dans la forêt atlantique du Brésil, qui n’auraient jamais vu le jour sans l’aide des Écosiens.

Ecosia-Seeds

Regardez ! Tout commence avec une graine, ou plutôt des caisses remplies de millions de graines, qui seront ensuite plantées dans des pépinières réparties dans tout le pays. Celles que voyez ici sont issues des projets carbone de Guaraqueçaba à l’est de Curitiba, dans l’État du Paraná, au Brésil.

ecosia-projet-brazil

L’étape suivante consistera à cultiver les graines pour en faire des semis. Ces jeunes pousses deviendront un jour de grands « Schizolobium parahyba », également connus sous le nom de Guapuruvú. Elles sont conservées dans une vaste pépinière appartenant à l’État, près de la ville de Guarapuava au Paraná, en attendant le jour où elles pourront être plantées.

ecosia-arbres

Ce jardinier brésilien s’occupe de jeunes plants dans une pépinière gérée par la compagnie des eaux de l’État de São Paulo (SABESP). The Nature Conservancy s’est associé à SABESP pour restaurer les zones ripariennes dégradées au niveau des lignes de partage des eaux qui approvisionnent en eau la ville de São Paulo et les collectivités environnantes.

ecosia-brazil-jardinier

L’heure de prendre racine dans la nature a bientôt sonné ! Le forestier brésilien ci-dessus est en train de planter les arbres sur le flanc d’une colline, dans la ligne de partage des eaux de Jaguari, près de la municipalité d’Extrema, au Brésil. Les agents forestiers peuvent planter jusqu’à 300 arbres par jour. C’est le cas de Pedro Agustin (voir ci-dessous) dont les mains travaillent consciencieusement au reboisement d’une zone située près d’Extrema, au Brésil.

ecosia-brazil

Le programme de restauration de la forêt atlantique géré par The Nature Conservancy prévoit un Programme Producteurs d’eau pour indemniser les propriétaires qui protègent et restaurent les zones ripariennes se trouvant sur leurs terres.

Ecosia a pour objectif d’aider ce beau monde en finançant, d’ici août, la plantation d’un million d’arbres nouveaux dans la région. La plantation des 700 000 arbres déjà à notre actif montre les progrès extraordinaires que nous avons accomplis ensemble. Mais cela ne représente qu’un tiers de notre objectif, et il ne nous reste plus que 40 jours avant la fin du mois d’août !

D’ici là, il nous faut atteindre le chiffre ambitieux de 300 000 arbres nouveaux. Mais si nous nous efforçons plus que jamais à faire passer le mot, nous pourrions voir le miracle se produire.

Chiche, on relève le défi ?

Votre équipe Ecosia

Photos: Title, 1 & 4 Scott Warren; 2, 3 & 5 Adriano Gambarini