La concurrence déloyale de Google — lettre ouverte à l'Union Européenne

Avec d'autres moteurs de recherche alternatifs, nous avons envoyé une lettre ouverte à la Commission Européenne concernant le soi-disant “écran de choix" d'Android, que nous avions déjà critiqué.

Au cours de la dernière décennie, Google est devenu l'une des organisations les plus monopolistiques de l'histoire de l'humanité. Son moteur de recherche détient une part de marché de 87 % - dans aucun autre secteur une telle domination ne serait tolérée par les autorités antitrust. Depuis la décision antitrust de l'UE de 2018 contre Google, que le mastodonte a activement ignoré, Google a proposé des solutions basées sur des enchères qui sont un affront à la souveraineté du pouvoir réglementaire européen. C’est la raison laquelle nous unissons nos forces à celles des autres moteurs de recherche alternatifs. À la suite des accusations antitrust déposées par le ministère américain de la justice contre Google, nous appelons conjointement à un réexamen de la manière dont la domination de Google est contrôlée. Une table ronde entre la Commission européenne, Google et les acteurs des moteurs de recherche alternatifs est maintenant nécessaire.

Le contrôle du secteur de la recherche par Google est étonnamment simple. Il domine le marché en payant pour être l'option de recherche par défaut sur tous les grands navigateurs, possédant le navigateur le plus populaire au monde, Chrome, ainsi que le système d'exploitation Android. Ils contrôlent également Gmail, le plus grand service de courrier électronique du monde, ainsi que Youtube, le deuxième plus grand moteur de recherche du monde. Ce processus de "canalisation" garantit que les utilisateurs sont toujours au sein de l'écosystème de Google, en les ramenant vers le moteur de recherche  principal et en créant une puissance de feu financière qu'aucun rival ne peut espérer concurrencer.

Nous aimerions voir une réglementation de cette approche d'acheminement payant. Aucune organisation ne devrait posséder autant de points d'accès sur le web. Nous voulons une réglementation européenne qui garantisse que tous les acteurs, quelle que soit leur puissance de feu financière, aient la même visibilité sur tous les navigateurs et systèmes d'exploitation. Le fait de donner accès à tous les acteurs, et pas seulement à Google, permettra aux utilisateurs d'opter pour le moteur de recherche qu'ils préfèrent, ce qui, à long terme, contribuera à créer une concurrence plus équitable sur notre marché.



Installez Ecosia gratuitement et plantez votre premier arbre Ajouter Ecosia à x