Garantir l'accès à l'eau c’est agir pour la justice climatique. L’exemple de vos arbres au Kenya.

Peu importe qui vous êtes et où vous vivez, vous avez besoin d’eau propre. Et pourtant, de plus en plus de personnes n'ont pas accès à l'eau potable.

Il ne s'agit pas seulement d'une conséquence du changement climatique (ou encore de l’élevage des vaches). La mauvaise gestion des terres en est souvent la cause. Après la colonisation du Kenya, par exemple, les forêts anciennes ont progressivement cédé la place aux grandes monocultures et aux plantations de bois non indigènes.

Les plantations industrielles d'arbres d'une même espèce sont un moyen bon marché de produire du bois, mais sont néfastes pour la biodiversité. En effet, elles ne fournissent pas les aliments, les abris et les nutriments nécessaires pour que la vie puisse s'épanouir pleinement dans toute sa diversité.

Celles-ci sont également néfastes pour les écosystèmes fragiles. Si vous plantez des arbres européens ou australiens en Afrique subsaharienne, vous ne faites pas que remplacer des espèces d'arbres indigènes. Vous risquez également d'épuiser les réserves d'eau, car ces espèces importées ont évolué dans des régions où les précipitations sont plus importantes et consomment par conséquent davantage d'eau.

C'est exactement ce qui est arrivé à Kiberenge Muraya, 80 ans, un agriculteur que nous avons rencontrée au Kenya. Quand il était enfant, sa forêt était relativement intacte et sa rivière fournissait suffisamment d'eau pour tout le monde. Mais lorsque la forêt indigène et très diversifiée a été remplacée par une monoculture de pins, la rivière s'est asséchée. Les pins, bien adaptés à des climats plus froids et plus humides, ont absorbé trop d'eau.

Au Kenya, Ecosia travaille avec le Green Belt Movement. Ce mouvement a été fondé par Wangari Maathai, qui a reçu le prix Nobel de la paix pour son activisme politique et son travail de reforestation. Vos recherches permettent de planter des arbres selon la méthode de la professeure Maathai, c'est-à-dire en s’associant avec les communautés locales pour planter des arbres indigènes à proximité des sources d'eau essentielles, pour prévenir l'érosion et en augmenter à la fois la quantité et la qualité de l'eau.

Kiberenge en comprend l'importance. Visionnez la vidéo ci-dessus pour découvrir son histoire.



Installez Ecosia gratuitement et plantez votre premier arbre Ajouter Ecosia à x