Des nouvelles du Brésil : vos arbres, le nouveau Président Bolsonaro et votre contribution

.

Jair Bolsonaro est élu président du Brésil depuis à peine deux mois. Le nouveau gouvernement brésilien n’a cependant pas perdu de temps pour confirmer d’inquiétantes prises de position sur la protection des forêts brésiliennes et la justice climatique.

Vos recherches sur Ecosia soutiennent au Brésil une organisation porteuse de plus de 300 projets de plantation d’arbres. Nous avons demandé à Severino, le responsable du PACTO, de nous tenir informés de la situation sur le terrain.

Voici le message qu’il vous adresse :

De quelle manière le gouvernement de Bolsonaro menace-t-il les efforts de la communauté internationale en faveur de l’environnement ?

Le président Jair Bolsonaro trompe le public en lui faisant croire que les politiques de protection de l’environnement sont un frein au développement économique du pays. Le ministre des Affaires étrangères qu’il a nommé a même qualifié le changement climatique de « complot marxiste ».

Ces positions ont commencé à se traduire dans les faits par des actions nuisibles pour l’environnement. Le nouveau gouvernement a ainsi refusé d’accueillir la COP25, au motif que les accords sur le climat représentaient un danger pour la souveraineté nationale (les COP sont les conférences annuelles des Nations-Unies pour coordonner au niveau international la lutte contre le changement climatique).

Au sein de la communauté internationale, le Brésil a pourtant souvent joué un rôle de pionnier en matière de protection de l’environnement. Or, les positions du gouvernement brésilien actuel sur les questions environnementales sont contre-productives. Il nie la réalité scientifique et les résultats déjà obtenus.

PACTO_SeverinoPieter_MasterPlan---1-2Severino Ribeiro (à gauche), directeur du CEPAN/PACTO, avec Pieter, responsable des plantations d’abres chez Ecosia.

Comment le PACTO et les autres organisations environnementales perçoivent-ils les premières conséquences de la victoire du Président Bolsonaro ?

La préservation des écosystèmes du Brésil et la protection des peuples indigènes traversent une période de grande incertitude.

À l’heure actuelle, le plus grand risque qui pèse sur les terres en voie de restauration serait de les autoriser à l’exploitation industrielle, sans compter la menace que fait planer le nouveau Président sur toutes les politiques publiques de soutien en faveur de la restauration des terres.

Le Président Bolsonaro a également contribué à la création d’un climat de haine. Les actes de violence contre les activistes environnementaux et les groupes indigènes sont en progression. Bolsonaro doit être tenu pour responsable de son discours haineux et de l’amalgame cynique qu’il a établi entre mode de vie traditionnel des indigènes et problèmes de sécurité dans les campagnes.

Quelles sont les actions entreprises par PACTO pour inverser cette tendance ?

Les membres du PACTO rédigent actuellement une déclaration commune appelant à garantir la protection des écosystèmes. Nous préparons une proposition que nous présenterons au gouvernement et diffuserons auprès du grand public.

ITPA-tree-nursery--PACTO----1-2Ensemble, Ecosia et PACTO ont déjà planté plus d’un million d’arbres.

Est-il possible de protéger les arbres plantés grâce aux recherches sur Ecosia, et si oui, comment ?

Maintenant plus que jamais, il faut afficher un front uni pour assurer l’avenir de notre partenariat et la continuité des efforts de restauration de la forêt atlantique. Nous devons coordonner nos efforts de communication et de sensibilisation, et garantir la sécurité de toutes les personnes impliquées dans cette lutte.

Je suis convaincu que notre seule chance de maintenir l’ensemble de ces actions en faveur de l’environnement repose sur le soutien de la communauté internationale, qui sait que la contribution du Brésil dans ce domaine est essentielle.

A91I8376Les « arbres Ecosia » à Miguel Pereira, l’une des zones de reboisement de nos partenaires de l’ITPA.

Chers utilisatrices et utilisateurs,

*Pour reprendre les mots de Severino quand nous l’avons rencontré pour la première fois : il ne faut jamais oublier que le statu quo peut toujours être remis en cause. Voici quelques manières supplémentaires de contribuer à la protection des écosystèmes du Brésil : *

  • Continuez à effectuer vos recherches sur Ecosia pour nous permettre de continuer à planter des arbres avec PACTO.
  • Parlez d’Ecosia à vos amis et à vos proches.
  • Tenez-vous informés, donnez de la voix et continuez le dialogue avec ceux qui ont des idées différentes des vôtres.
  • Envisagez de faire un don à CEPAN/PACTO. Avec votre soutien, nos partenaires pourront continuer leurs efforts de communication auprès de la population brésilienne, la seule ayant le pouvoir d’élire un prochain président sensible à la cause de l’environnement à la tête de la quatrième démocratie mondiale.

Nom du titulaire: Centro de Pesquisas Ambientais do Nordeste
Numéro du compte: BR7400360305006780000016677C1
Code BIC: CEFXBRSP
Cordonnées de la banque: CAIXA ECONÔMICA FEDERAL